Rechercher

Gilles LARIGOT : Le Pouvoir de l'alimentation



A quel moment as-tu eu le déclic de faire tout ce que tu fais maintenant ?

Qui est Gilles LARIGOT?

Comment en est il venu à ce changement de vie et d'alimentation?

C’est venu progressivement avec ma femme Valérie, nous avons fait des enquêtes d’investigation dans le domaine de la protection animale.

En 2006,nous étions partis faire un reportage d’investigation dans le Sud de l’Espagne pour témoigner du sort des Galgos(lévriers),ce sont des chiens utilisés notamment par les gitans à des fins de chasse. Il chasse aux lévriers, et ça c’est une pratique interdite en Europe, ça existe encore dans le Sud de l’Espagne ,et il faut savoir que ces lévriers sont complètement exploités ,martyrisés et en plus, ils sont tués à la fin de la saison de chasse, ça c’est une véritable abomination dans des conditions effroyables, ils sont pendus, ils sont trainés derrière les voitures, ils sont piqués avec de l’eau de Javel…

Ça nous a vraiment choqué. Avec Valérie, on travaillait dans un groupe de communications, on a fait alors le nécessaire pour témoigner.

E

t ça nous a sensibilisé sur le fait que c’est important aujourd’hui de faire des reportages d’investigation, de témoigner de ce genre d’ « horreurs » parce que ça passe rarement dans les médias et donc on a commencé à faire notre part dans le domaine de la protection animale. Ensuite, j’ai été amené à être chroniqueur culinaire sur une chaîne de télévision.

L’alimentation a toujours fait partie de ma vie parce que j’ai été diplômé en nutrition ,lorsque j’avais 18 ans, je vivais en Californie. Donc ça a été et c’est toujours une passion. On a voulu témoigner justement sur les dangers de l’agroalimentaire et on a fait ce livre au bout de quelques temps, il est venu naturellement. On avait commencé à faire les reportages, des entrevues qu’on diffusait par ailleurs sur le web .

A un moment donné, on a eu un choc dans notre vie professionnelle et on a décidé en 2008 de tout changer, d’arrêter ce qu’on faisait, de partir sur un autre continent notamment au Canada, de repartir à zéro en faisant quelque chose auquel on croit, en apportant un message positif et en gagnant notre argent de façon honnête, noble avec un livre qui est aujourd’hui notre principale source de revenus .