Rechercher

Chou Rouge lacto-fermenté

Consommer des aliments lacto-fermentés c'est bien mais il ne faut pas manger que ça.

Comme tout d'ailleurs, tout est une question d'équilibre.







Ils doivent faire partie d'une alimentation variée et équilibrée.

Le mieux est d'en consommer de petites quantités tous les jours ou régulièrement, et c'est tres facile : quelques légumes ajoutés à vos salades variées, dans une soupe, quelques cornichons ou pickles sur vos viandes, un verre de kefir ou de kombucha, le choix est vaste et il y en a pour tous les gouts.


10 raisons de consommer des légumes fermentés :

- Facilitent la digestion

- Source de vitamine C,K, et B

- Source d'acide aminé

- Riche en mineraux

- Antiseptiques

- Active le bon fonctionnement de l'intestin

- Renforce le système immunitaire

- Apporte de l'énergie



Ingrédients pour le chou rouge facto-fermenté :


- 1 kilo de chou rouge bien frais


- 10 g de vrai sel (non raffiné, non iodé)


- De l'eau filtrée (Purificateur d'eau filtrée)


Des épices : clou de girofle (x2), herbes de Provence, et du poivre : cela vous fera une très belle choucroute rouge !


Matériel :


1 bocal à conserves, genre "Le Parfait" avec son éternel caoutchouc orange


1 mandoline ou un très bon couteau qui coupe


1 grand saladier

Mise en oeuvre



Ne rincez pas le chou. On a besoin des micro-organismes qui sont sur le légume.


Éliminez les premières feuilles abîmées.


Retirez les 4 feuilles suivantes et réservez-les, elles nous serviront plus tard.


Coupez le chou en 4. Éliminez le trognon dur.


Maintenant émincez très finement le chou avec une mandoline ou avec un couteau et du temps ► plus l’émincé sera fin, meilleur sera votre chou à la dégustation et moins il y aura de risque de ratage lors de la fermentation.


Pesez les lamelles de chou que vous aurez produit et préparez 10 grammes de sel par kilo de chou.


Mettez le chou ainsi que le jus qu'il a rendu, dans un grand récipient (gros saladier), ajoutez la quantité de sel et les épices, laissez reposer 5 minutes puis mélangez longuement le chou en le pressant avec les mains pour mêler intimement le tout et faire sortir le jus du légume, pendant une bonne dizaine de minutes.


Transférez alors, le chou et son jus dans les bocaux : leur taille a une certaine importance : choisissez-les plutôt moyens que grands ► un pot ouvert est un pot à consommer assez vite et à conserver au frigo…


Veillez à bien tasser entre chaque couche de chou. Le jus doit sortir du légume. Il ne faut pas remplir le pot ni le bocal jusqu'en haut, car la fermentation fera augmenter le volume et le jus peut déborder. Laissez donc un espace de 2 cm entre le chou et le haut des bocaux !


Étalez sur la surface une feuille entière de chou, réservée à cet effet et recoupée au besoin à la taille voulue, appuyez bien pour tasser une dernière fois, fermez le bocal avec le joint de caoutchouc en place (il empêchera l’air + bactéries de rentrer mais sera suffisamment poreux pour laisser passer les gaz de lactofermentation produits).


Placer vos bocaux sur une assiette à cause des débordements probables.


Laisser les bocaux à température ambiante pendant 4 semaines.

S'il fait vraiment chaud, en période d'été, laisser les bocaux 7 jours à température ambiante et 3 semaines au frais.



IMPORTANT : Après 48 heures, pensez à bien vérifiez que le jus du chou le recouvre. Si ce n'est pas le cas, ajoutez de la saumure faite avec 10 g de sel par litre d'eau filtrée.

Versez-la jusqu'à hauteur du chou et refermez le pot ou le bocal hermétiquement. N'ouvrez plus après les 48 premières heures, même si vous avez l'impression qu'il n'y a plus de jus. Ce n'est qu'une impression due au fait que les légumes gonflent et augmentent de volume.


N'oubliez pas que la fermentation a été inventée il y a environ dix mille ans bien avant les frigidaires et l'agro-industrie ! Elle dure environ 3 semaines.


Après ce temps on peut commencer à manger le chou rouge lactofermenté.