Rechercher

Pourquoi choisir Blendtec?





Comment faire un bon smoothie, soupe crue, sauce, houmous chez vous?

Vous regardez jalousement les smoothies qui passent sur Instagram ou que vous dégustez dans les cafés ?

Vous envisagez de vous y mettre mais vous ne vous sentez pas encore l’âme d’un Tom Cruise du smoothie ?


On vous rassure, il ​n'est pas si facile de réussir un bon smoothie maison.

Qu’il s’agisse de la machine avec laquelle vous le préparez, des ingrédients que vous utilisez ou des quantités que vous versez, chaque détail a son importance !


Comment faire un smoothie maison :  La bonne machine


Le choix de la machine est primordial ! Il existe un nombre incalculable de blenders, de mixeurs, du plus pratique en étant tout petit mais pas une super qualité de mixage au super blender pour des super smoohies !!!


Pourquoi le blender et le mixeur paraissent si semblables ?

S’ils nous semblent similaires, c’est que le mixeur et le blender permettent tous deux de mixer et hacher des aliments entiers, obtenant ainsi des textures épaisses, éventuellement avec des petits morceaux.

Ils se présentent en général de la même manière : un bloc contenant un moteur, actionnant des lames de mixage disposées au fond d’un bol, qui recueille vos préparations.

Le mixeur existe également sous forme manuelle, autrement dit en format plongeant, qui permet de mixer directement des aliments contenus dans votre récipient (il comprend alors également des lames actionnées par un moteur, mais pas de bol).


Pour autant, le blender s’avère beaucoup plus polyvalent que le mixeur, permettant notamment de piler de la glace et de réaliser des smoothies et des veloutés, sans aucune trace de fibre de fruits ou de légumes.


Une puissance bien supérieure pour le blender

Le moteur plus puissant du blender vous offre l’opportunité, à la différence du mixeur, d’obtenir des préparations aux textures parfaitement lisses, telles que des sauces, des smoothies, des cocktails ou encore des milkshakes des plus onctueux.


Un délice ! Ces préparations fines et homogènes sont impossibles à réaliser avec un mixeur, dont la principale tâche est de réaliser des purées ou des soupes épaisses.


Et c'est à partir de la, qu'entre en scene le super blender de chez BLENDTEC.


Il vous est peut-être déjà arrivé, comme nous, de déguster un smoothie ou encore un velouté au restaurant et de vous demander, jalousement, comment il était possible d’obtenir une consistance aussi lisse, homogène et aérienne, impossible à reproduire à la maison ?

Soyons clair dès à présent, dans une vie, il y a un avant et un après BLENDTEC. Et on n’exagère même pas !


Qu’a-t-il de plus que les autres ?

On nous demande souvent que penser du BLENDTEC, si cela vaut vraiment le coup d’investir dans un BLENDTEC, pourquoi le BLENDTEC est aussi cher, etc. etc. En gros, qu’a-t-il de plus que les autres, ce mystérieux blender ?


Une puissance et une consistance inégalables

c’est son extrême puissance, qui permet de venir à bout de tous les aliments mais surtout, de les transformer en une texture onctueuse et crémeuse.

La consistance obtenue avec un BLENDTEC est tout simplement incomparable avec celle obtenue avec un blender classique.

C’est d’ailleurs cela qui rend les utilisateurs accros !

Rien ne résiste à ses lames en acier inoxydable, qui hachent vos aliments si finement et les émulsionnent avec une telle vitesse que vous obtenez une préparation légère, douce et super gourmande.

En gros, le BLENDTEC, c’est beaucoup de force pour créer beaucoup de douceur !


La qualité du cru

Pour autant, malgré leur vitesse, les lames du BLENDTEC ne provoquent pas la même “chauffe” des aliments qu’avec un blender classique, qui dénature les aliments et leur fait perdre une partie de leurs bons nutriments.


On dit d’ailleurs que le blender BLENDTEC préserve la qualité du cru, c’est-à-dire qu’il ne détruit pas les nutriments contenus dans les aliments, comme le fait la cuisson (un aliment peut perdre jusqu’à 90% de ses nutriments lorsqu'il est cuit). Cela est particulièrement important s’agissant des enzymes, indispensables pour une bonne digestion, qui sont détruites par la chaleur.


Avez le BLENTEC, vous bénéficiez donc de presque tous les bienfaits de l’alimentation vivante, avec une légère chauffe toutefois du fait de la vitesse de rotation.

Les blenders professionnels comme le BLENDTEC sont d’ailleurs les seuls appareils capables de réaliser une “soupe crue”, c’est-à-dire une soupe préparée à partir d’aliments non cuits, mixés et légèrement chauffés du fait de la vitesse des lames et de l’eau chaude que vous ajoutez. Vous soupe n’est donc pas froide mais elle contient bien plus de nutriments qu’une soupe dont les aliments ont préalablement cuit, comme avec un blender chauffant.


Un appareil tout-en-un

Ajoutez tout cela à sa grande polyvalence (il vous permet de réaliser des smoothies, des soupes crues, des veloutés, des milkshakes, des laits végétaux, des purées d’oléagineux, des tartinades, du houmous, du fromage vegan, des sauces, des coulis, des pâtes à crêpes et à gâteaux, notamment cru et/ou vegan, de la farine, de la compote, des crèmes dessert, de la glace pilée, du café moulu, des aliments hachés, des boulettes de viandes ou végétales, etc. - on y revient !) et à la consistance incomparable que vous obtenez, et vous comprenez mieux pourquoi le BLENDTEC est aussi cher !


Reste que du fait de sa robustesse, de sa garantie et de sa grande diversité qui lui permet de remplacer plusieurs robots et de cuisiner maison, donc de dépenser moins, il s’agit d’un investissement, certes, mais qui dure longtemps et que vous devriez rapidement rentabiliser.

Il remplace à lui seul un blender classique, un mixeur de soupe, un presse-purée, une sorbetière, un hachoir, un moulin à blé, un moulin à café, une machine pour préparer la glace pilée ou encore le lait végétal, et on en oublie certainement !


Les plus de chez BLENDTEC

Et oui il ya encore des surprises, BLENDTEC propose différentes jar pour réaliser plus facilement vos preparations.

Vous avez la WILD SIDE JAR, qui avec son 5eme pan, permet à vos preparations de retomber et d'être mixer sans l'utilisation d'un pilon.


La TWISTER JAR, qui est de forme ronde et qui permet de réaliser tous vos beurre, purées d'oléagineux,


Et enfin la MINI JAR pour des preparations de plus petites quantités ou pour moudre vos graines (comme le lin,...)


Vous l’aurez compris, de notre côté, on est conquis !


Pour vous alleger encore plus, nous vous proposons quelques recettes gourmandes et surprenantes que vous allez pouvoir réaliser facilement .


Mayonnaise VEGAN aux noix de cajou


- 150g de noix de cajou (trempées au mini 4h à l'avance)

- 2 jus de citron

- 6 c à s d'huile d'olive

- 10 c à a d'eau à ajuster selon la consistance voulue)

- 2 c à c de moutarde

- 2 gousses d'ail

- sel et poivre

en option 3 capres


Versez tous les ingrédients dans le bol de votre blender (mais seulement 5 cuillères à soupe d’eau).

Commencez à mixer en augmentant la vitesse de votre BLENDTEC progressivement et ajoutez le reste d’eau au fur et à mesure. Arrêtez-vous de temps en temps pour racler les bords du BLENDTEC ou alors utilisez la TWISTER JAR.

Mixez jusqu’à obtenir une crème très aérienne, homogène et épaisse (mais qui coule tout de même).


Cheese cake aux noix de cajou

* pour le "cheese"

- 180g de noix de cajou (trempées au mini 4h)

- 1 jus de citron

- 150ml de lait de coco frais

- 80g d'huile de coco

- 100 ml de sirop d'érable ou de miel


* pour la pate

- 200g de dates MEDJOOL

- 120g d'amandes entieres


Pour le topping, des fruits rouge en coulis et entiers


Commencez par la pâte, car vous allez devoir la laisser reposer au congélateur quelques minutes afin qu’elle durcisse.

Versez dans le bol de votre blender les dates dont vous aurez retiré les noyaux ainsi que les amandes. Mixez jusqu’à obtention d’une pâte très dense et collante, qui doit en principe former une grosse boule au fond de votre blender. Si la texture est trop sèche, ajoutez quelques dates et si elle est trop collante, ajoutez des amandes, tout est très logique !

Chemisez votre plat avec un papier sulfurisé ou badigeonnez le fond avec un peu d’huile de coco, puis étalez la pâte pour former une couche régulière sur l’intégralité de la surface de votre plat. Si besoin, aidez-vous d’un verre pour aplatir la pâte.

Laissez votre préparation reposer quelques minutes dans votre congélateur pour que la pâte “prenne” et se durcisse.

Pendant ce temps, vous pouvez vous lancer sur le “cheese” !

Après avoir nettoyé le bol de votre blender, versez-y tous les ingrédients (les noix de cajou rincées, sans leur eau de trempage, le jus du citron, l’huile de coco, le lait de coco et le sirop d’érable).

Mixez progressivement jusqu’à obtenir une texture très aérienne et crémeuse, assez épaisse mais néanmoins très coulante. La crème va durcir au congélateur, ne vous attendez donc pas à quelque chose de très dense, mais il ne faut pas que ce soit liquide non plus.

Vous pouvez alors sortir votre plat du congélateur et verser la crème sur le dessus de la pâte pour la couvrir complètement, et lissez avec une spatule pour qu’elle soit répartie de façon homogène.

Couvrez le tout avec un wraps en cire d'abeille et remettez votre plat au congélateur, pour quelques heures (au moins 4 heures).


Au moment de servir, sortez le plat quelques minutes avant pour que le “cheese” ramollisse.

Pour le topping, chauffez quelques minutes vos fruits rouges dans une casserole pour qu’une partie se transforme en coulis, mais pas tous. L’idée est d’avoir quelques fruits entiers chauds et un bon coulis qui se répande sur votre part de cheesecake !


un nombre incalculable de recettes peuvent être réalisées avec votre BLENDEC, la seule limite sera votre imagination !

© Copyright SAVE JUICE 2020-2025