Rechercher

Le sucre de coco est il bon pour nous?


Nous pouvons remercier le cocotier pour ses nombreux produits – de l’eau de coco à la noix de coco desséchée en passant par le vinaigre de noix de coco et l’huile de noix de coco.

Cependant, c’est l’inflorescence – autrement dit les fleurs de noix de coco du cocotier (à ne pas confondre avec le palmier) – qui offre une sève qui peut être traitée pour créer un sirop ou une substance semblable à celle du miel et qui est ensuite séchée pour former du sucre de coco.


On y trouve des oligo-éléments, tels que le fer, le zinc, le calcium, le potassium, certains acides gras à chaîne courte, les polyphénols et les antioxydants et une fibre connu sous le nom d’inuline – tout cela peut offrir des bénéfices pour la santé contrairement au sucre de table habituel.

Ce sucre au goût agréable, est fabriqué en Inde, en Amérique du sud et dans les zones tropicales du Pacifique.La récolte se fait en escaladant les arbres, et en attachant les tiges des fleurs de coco, puis en tapant dessus pour en récupérer la sève des fleurs ; cette sève tombe dans un récipient accroché dessous pendant quelques heures.

Le goût de caramel et la couleur foncée brune résultent de la cuisson qui caramélise la sèveLe sucre de coco n’est donc pas un produit cru. Ensuite pour passer de l‘état liquide à l’état cristallin de sucre en poudre, il faut le secouer mécaniquement jusqu’à ce qu’il s’agglomère.

Son indice glycémique faible est cité partout comme preuve de sa bonne qualité de sucre : 35. Il est décrit comme étant un sucre « naturel »,alors qu’à titre de comparaison, le sucre blanc est à 70 et le sucre de canne à 65.